À Distance, Léa BROUSSARD

À propos :

D’abord il y a le Groenland. Un lieu un peu retiré, que l’on imagine blanc et dans lequel on se sentirait tout petit. Puis il y a un bateau prisonnier de la glace. A l’intérieur, on se sent un peu trop grand.

Un voyage, c’est comme jouer une nouvelle pièce. La banquise est le plateau de jeu. Les corps dansent dans les coursives. Dans ce huit clos, chaque odeur, geste ou mot, pris indépendamment, révèle un peu de la singularité de chacun. Et, si l’on y prête attention, ils racontent une histoire.

ATKA-Léa-Broussard-association-23bis-PSSST-Festival
Pêche sur la banquise, 2019
© Léa Broussard

Création sonore : Paolo Morvan